Les membres du G.O.F viennent d'horizons très variés. Leurs histoires personnelles sont liées au ferchaudesquisme, et leur descendance aussi. Survolez chaque membre pour visualiser leurs biographies sommaires :

Pères Fondateurs

carte-ferchaudesque-ferchaud

 

Père Fondateur Courtisant (Titre honoris causa)

 

Membres Honoraires :

 

 

 


Suivez-nous ! Nous sommes partout :

 

 

© G.O.F. 2011. Tous droits réservés. Les renseignements qui figurent dans le présent site ne sont pas exhaustifs. Ils sont donnés à titre indicatif sous réserve des modifications qui pourraient être apportées après sa création ou son édition. Photos non contractuelles. Catalogue disponible sur demande écrite et motivée. En utilisant les différents services ferchaudesques, vous renoncez à toute action civile, pénale, ou commerciale envers le G.O.F. Vous n'avez rien d'autre à faire que de lire ces petites mentions légales?

Elle est la virginité même. Sa pudeur, son innocence confinent à l'insolence juvénile. Par devant ses pairs et par derrière elle a juré fidélité, loyauté et dévouement au ferchaudesquisme. Sa valeur tant génétique que pour des raisons de quotas, voire de parité -entre autres conneries- lui donne une place toute choisie profondément logée parmi Nous. Elle est l'empirisme. Son patrimoine Ferchaudesque ancré dans son corps n'est plus à démontrer. Farouchement attirée par toute nouvelle expérience, ensorcelée par l'exotisme des mœurs cubaines, elle se tourna vers le Grand Ordre des Ferchaudesques pour donner à sa vie plus de saveur.
Il est l'alibi. La caution morale et politique. Toujours modéré dans toutes ses consommations. Toujours éveillé et présent jusque tôt le lendemain matin, il prouve à tous la véracité de la maxime « mens sana en corpore sano ». Il est l'élocution, si fin est son discours qu'il traverse les murs, les portes, les réseaux GSM de Charrite-de-bas, sans perdre de sa teneur ni de son intelligibilité. Il est l'hédonisme. Toujours présent pour faire don de son temps et de sa personne, il ne recule devant aucun obstacle pour servir avec dévotion le Grand Ordre des Ferchaudesques.
Elle est la raison même. Son sens aigu des responsabilités lui vaut le respect de ses congénères. Elle connaît la valeur du travail acharné, et ce, dès l'aube. Infatigable, insatiable elle en demandera toujours plus. Elle est le désintéressement, hermétique à tout esprit de consommation , mercantilisme, ou matérialisme, elle connaît la valeur de l'argent, et ce que le monde entier lui doit. Elle est la concentration même. Sa capacité exceptionnelle de se focaliser sur une chose précisément force l'admiration. Peu incline aux frivolités superficielles, elle préfère mener vie paisible et raisonnable, sans jamais s'essouffler en cri ou en menace. Son travail acharné lui a ouvert les portes du Grand Ordre des Ferchaudesques.
Elle est la pudibonderie même. Ses mœurs puritaines seront louées pour des siècles et des siècles. Après une vie acétique menée avec brio dans le Lot et Garonne, qu'elle regrette tant, elle tente de fonder une famille en région parisienne. Elle est elle l'abstinence. Nul ou nulle ne fera chavirer son âme. Pourtant elle essaye. Elle se tourna donc vers le Grand Ordre des Ferchaudesques pour vivre pleinement sa passion.
Elle est le cri primal. Le rugissement aphone de la bête qui sommeille en elle fait coucher les oreilles des lapins à 30 lieues à la ronde. Tel Naruto, elle utilise son chakra interdit pour terrasser ce qui se présente à elle de tous cotés. Elle est la cordonnerie, Celine Dion à côté c'est peanuts, jamais à court de chausse-pieds, elle ne sera jamais prise au dépourvu pour coordonner ses pieds au reste de sa tenue: elle demeure la référence vestimentaire en la matière. Elle est l'alcool. Toujours. Encore. Une ptite dernière pour la route ? Et encore une. Et encore pleins. Jusqu'au bout de la night...La sobriété est son pire ennemi. C'est qui qui la ramène ? Bôô... ya qu'à la laisser dormir au siège du Grand Ordre des Ferchaudesques.
Il est la beauté. Éphèbe au corps puissant, toutes le réclament. Il les prend toutes. Sans sourciller il besogne. Quels que soient le genre ou le nombre. Il arrivera au bout. Au but. Il est l'essence même de l'omniscience. À jamais à l'affût, nul ne saurait le surprendre. Il connaît le pouvoir salvateur de la pierre, il construit, contre vents et marées, il bâtit toujours plus grand, toujours plus haut. Comme on dit si bien : « vaut mieux un qui sait que quinze qui cherchent ». Il est prévoyant, diligent, tel le renard d'arès. Ce qui le mena évidemment au Grand Ordre des Ferchaudesques.
Il est l'art. l'art et la manière de vivre, dandy apocalyptique, son oreille absolue et ses goûts consensuels imposent le contentement de tous. Par contre il voue un amour immodéré pour l'aglo-marine et le ragréage. Il est l'énergie ambiante, jamais éloigné de sa famille , qu'il prend soin d'héberger, laissant sa propre couche s'il le faut. Il est la culture française incarnée. En bon chauvin il hait les anglais et leur nourriture. Ses bonnes manières et ses formules de politesses, parfois trop soutenues il est vrai, lui on valu d'être intégré au Grand Ordre des Ferchaudesques.
Il est la frivolité de la renommée. Rien sur lui ne saurait être caché, au nom d'un exhibitionnisme quasiment maladif. Son intelligence sans failles et ses aptitudes sociales en feront un chargé des relations publiques hors pair. Il est la diplomatie. Parfois consensuel, souvent hypocrite, lui seul a compris le pouvoir de la flatterie. Il mène sa barque avec brio, comme d'autres mènent leurs chevaux de trait à l'abattoir. Il est un des pères fondateurs du Grand Ordre des Ferchaudesques.
Il est la tolérance et la nuance face à l'entêtement. Se remettant sans cesse en cause, fin diplomate, il illustre la compassion de la sagesse. A genoux devant la liberté d'autrui, il abdique honorablement. Toujours conscient de ses capacités physiques hors normes, il en use avec parcimonie notamment dans des travaux champêtres (bucheronnage, safaris, pétanque). Il est le féminisme. Peu savent à son image faire preuve d'une telle circonspection et admiration du sexe faible. Il est un des pères fondateurs du Grand Ordre des Ferchaudesques.
Il est l'abnégation face à la Société (qu'il admire tant). Il croit en un monde centralisé où pourrait vivre en harmonie une humanité docile. Aucune contrainte ne le déstabilise : il aime la vie, il aime les gens, il aime les endoscopies et déteste l'anarchie. Fervent adepte de la violence physique en tant que solution finale à moult problèmes ( la récidive, le conflit israëlo-palestinien, les places de parkings handicapées toujours vides, la psychiatrie, les petites vieilles qui vous passent devant aux caisses des supermarchés, les gagnants des télécrochets, la religion, les rapports familiaux complexes...), il attend le retour prochain d'un état de grâce sociétal. Il est le tact. Faisant preuve de renoncement puéril face aux intérêts qu'il ne comprend pas, il sait ménager son entourage et ses interlocuteurs par l'humour, le sens de la formule et le regard. Il est un des pères fondateurs du Grand Ordre des Ferchaudesques.
Il est la psychologie. Lui seul a la faculté de jauger quelqu'un aussi précisément : son regard transperce les armures d'autosuffisance les plus profondes. Il sait quand il peut, et quand il doit. Toujours à la pointe de la technologie (Pc quad core, scanner hd, téléphone quadri bande), féru de programmation logicielle, il domine la machine, tel David face à Goliath. Il est la voix(e) de la sagesse. Empreint d'une minutie intellectuelle qui frise l'orthodoxie compulsive, il demeure le gardien du temple de la doctrine Ferchaudesque. Saint patron de l'exégèse, il sait. Il est un des pères fondateurs du Grand Ordre des Ferchaudesques.